logo mobile

e-Agriculture mobile logo

Le Directeur général de la FAO exhorte les ministres africains de l'agriculture à lutter contre le chômage des jeunes en milieu rural par les investissements et l'usage des TIC

Portrait de e-Agriculture
[News]

L'emploi des jeunes devrait être au centre de toute stratégie pour relever les défis économiques et démographiques en Afrique, a déclaré le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, José Graziano da Silva, lors d'une réunion conjointe Union africaine-Union européenne, organisée au siège de la FAO à Rome le 2 juillet 2017.

En 2014, environ 11 millions de jeunes sont entrés sur le marché du travail en Afrique. Favoriser l'agriculture durable et le développement rural est essentiel pour absorber ces jeunes recherchant un emploi.

Le problème est que les jeunes voient peu de possibilités de rester dans les secteurs traditionnels de l'agriculture qui prédominent en Afrique car ils font face à de nombreuses contraintes, comme le manque de compétences, l'accès limité à la terre et aux services financiers, ainsi que la faible implication dans les processus de décision. Tous ces aspects détournent les jeunes de l'agriculture et favorisent l’exode rural.

Crédit photo: FAO

Le Directeur général a mentionné cinq aspects importants pour engager les jeunes dans l'agriculture et le développement rural:

  • Améliorer la participation et le leadership des jeunes dans les organisations de producteurs et autres institutions rurales.
  • Stimuler les investissements du secteur privé pour créer un secteur agricole moderne et dynamique et pour construire l'infrastructure nécessaire aux investissements agricoles.
  • Fournir aux zones rurales de meilleurs services tels que l'électricité, l'éducation et la santé.
  • Renforcer les liens physiques, économiques, sociaux et politiques entre les petits centres urbains et leurs zones rurales environnantes.
  • Investir davantage dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer l'efficacité du travail agricole et faciliter l'accès aux marchés, à l'information et aux opportunités d'affaires, et pour améliorer l'impact des services de conseil agricole et des programmes de protection sociale.

Source: FAO

Étiquettes: