logo mobile

e-Agriculture mobile logo

Langues

Des téléphones portables au secours du crédit agricole?

Portrait de e-Agriculture
[News]

Selon la Banque mondiale 10 % des adultes en Afrique détiennent un compte permettant d’effectuer des transactions financières depuis un téléphone mobile, contre seulement 1 à 2 % en moyenne dans les autres continents. Ce succès s’explique surtout par la faible présence des institutions financières en dehors des grandes villes et par le succès de la téléphonie mobile.

Cet article de Élise Bouëdron et Ken Lohento présente la situation des services bancaires mobiles en Afrique sub-saharienne. Les service mobile présentent de nombreux avantages: les transactions sont beacoup plus rapides et peuvent etre faites à distance, donc atteindre les zones rurales, et l'usager peut consulter son crédit beaucoup plus facilement. Un des plus grands atouts pour les agriculteurs est l'accès au crédit grâce aux nouvelles applications mobiles. Pour le gouvernement, la numérisation des données sur le serveur permet la consultation et la vérification des opérations.

Des projets concrets et fonctionnants existent déjà: Ensibuuko par exemple est une start-up ougandaise qui permet à des coopératives d’épargne et de crédit d’offrir des services financiers mobiles à leurs clients grâce à une application mobile. Les agriculteurs consultent leurs relevés de compte et effectuent des demandes de transactions financières depuis leur téléphone. Musoni Services vise également à faciliter l’accès au crédit en utilisant les services mobiles: dans les zones isolées, l’agriculteur peut communiquer avec l’IF grâce à un système de SMS et, s’il n’a pas de portable, créer son compte et effectuer ses opérations grâce aux agents de terrains munis de tablettes.

Ces initiatives restent toutefois encore relativement réduites. Certaines barrières restent pour le développement des services mobiles, tels l'illétrisme numérique et financier en milieu rural mais aussi les problèmes de connectivité et d'énergie.

Lisez l'article complet ici

Étiquettes: